Seniors: bilan de la saison 2020-2021

Clément Vidal : « Une belle saison se profilait… »

Clément Vidal et ses joueurs ont vécu une saison frustrante mais le manager du groupe senior apprécie l’enthousiasme de ses troupes, déterminées et impatientes d’en découdre à nouveau (photo Léana Verrière)

Assis dans son bureau au premier étage du siège du RCAB, Clément Vidal, l’entraîneur général du club, attend l’un des joueurs du groupe senior, en l’occurrence Bertrand Chabert. D’autres avant lui ont été convoqués tout au long de ces dernières semaines afin de dresser un petit bilan personnel de la courte saison écoulée et d’évoquer la prochaine.
Si le coach essaie de voir l’avenir avec optimisme et envie, la frustration de n’avoir pu aller plus loin dans la compétition est palpable. Toutes ces semaines à espérer une hypothétique reprise ont entamé le moral du staff et des joueurs. D’autant plus que le début de saison avait été prometteur…

« Notre victoire à Moulins était fondatrice
pour poursuivre sur notre lancée »

Clément, avez-vous cru à une éventuelle reprise du championnat?

Au début, on a essayé de nous convaincre que ça pourrait repartir, les instances ont fait en sorte d’entretenir l’espoir mais j’ai vite compris que l’on ne remettrait plus les pieds sur un terrain cette saison. Fin février, on savait que c’était cuit. Là, la Ligue et la Fédération travaillent sur un projet de tournois amicaux de fin de saison, au cas où. Mais on n’y croit pas trop…

Le bilan de votre saison, c’est: cinq matches joués (dont quatre à l’extérieur!), trois victoires, deux courtes défaites avec le point de bonus défensif et une 3e place au classement. De quoi avoir des regrets, non ?

Évidemment, on y pense toujours, on est frustré d’avoir été stoppé dans notre élan. Mais on est surtout déçu de ne pas pouvoir jouer, de faire ce que l’on aime. On était parti sur de bonnes bases, on a joué cinq matches qui laissaient penser qu’il y avait quelque chose d’intéressant à faire. De même pour notre équipe réserve qui avait obtenu sensiblement les mêmes résultats avec trois succès pour deux défaites.
Au sein du groupe senior dans sa globalité, on sentait une cohésion, une bonne alchimie entre les garçons. Notre victoire à Moulins lors du dernier match était fondatrice pour poursuivre sur notre lancée. Une belle saison se profilait..

La saison auparavant, vous aviez beaucoup souffert, même si vous aviez assuré le maintien au moment de l’arrêt de la compétition (7e). Qu’est-ce qui a fait que celle-ci, quoique très courte, ait été beaucoup plus positive à tous points de vue ?

Le rajeunissement de l’effectif y a été pour beaucoup. Les jeunes ont donné un nouveau souffle au collectif et les anciens se sont vite mis au diapason. On s’est bien entraîné durant la préparation, les jeunes ont apporté leur joie de vivre, leur confiance, leurs qualités rugbystiques. J’ai été très surpris par leur rapidité d’intégration dans la vie du groupe et aussi sur le terrain. Et puis, on a pris des points tout de suite, pas comme la saison d’avant.

Vous n’avez pas peur que cette saison tronquée casse un peu la dynamique qui s’était créée ?

Matthieu Llari, entraîneur adjoint de l’équipe fanion (sur la gauche), a participé aux entretiens des joueurs. Il a pu constater à quel point l’envie de jouer, de disputer des matches était présente au sein du groupe. (photo Léana Verrière)

Compte tenu des circonstances, depuis plusieurs semaines, on s’entraîne seulement les samedis matins sur le terrain synthétique de Baudras. L’idée est surtout de se retrouver car on n’a pas droit aux contacts, aux plaquages. Eh bien, les gars viennent quand même en nombre. Chaque fois, il y a bien la moitié de l’effectif et je vous promets que les gars ont la banane ! C’est une manière d’entretenir la forme et le lien social. Il y a de l’enthousiasme et c’est plaisant à voir lorsqu’on est coach.

« Des entretiens avec les joueurs,
il ressort une grande détermination
de leur part »

Que ressort-il des entretiens
que vous menez avec vos joueurs ?

Je ne suis pas seul à bosser sur le sujet. Les autres coaches, Mathieu Llari, Sébastien Comte et Laurent Boigne me donnent un coup de main. On fait le point sur leur saison, les plus et les moins, l’aspect collectif, individuel. Les gars nous donnent leur avis, on parle aussi de leur vie professionnelle. L’idée c’est de mieux cerner le joueur, l’individu et ses attentes. Il ressort de nos échanges une grande détermination de leur part. Les gars ont envie de s’entraîner à nouveau normalement, de jouer des matches, de se faire plaisir ensemble. La grande majorité du groupe est partante pour la saison prochaine.

sem, venenatis venenatis, mattis leo. quis, facilisis ut