News

Lettre du Président de la FFR à tous les licencié-e-s

Pour la troisième fois depuis le début de la crise du Coronavirus, le Président de la FFR a tenu à s’adresser directement aux licencié-e-s et dirigeant-e-s de la Fédération suite à l’annonce de l’arrêt des compétitions de rugby amateur pour la saison 2019-2020

Cher-e-s licencié-e-s, cher-e-s dirigeant-e-s, mes ami-e-s

Vous avez certainement pris connaissance de la décision de notre Bureau Fédéral, réuni le vendredi 27 mars dernier, qui met un terme définitif à l’ensemble des Championnats amateurs, pour la saison en cours. Une décision qui fût évidemment, extrêmement difficile à prendre.

La Fédération Française de Rugby a pour mission première d’organiser et de favoriser la pratique et le jeu. Prendre cette décision antagonique à l’esprit qui nous anime, ne fût donc pas plaisant. Mais cela relève de notre responsabilité. Dans le contexte de cette crise sanitaire mondiale sans précédent, et à l’issue de l’annonce du Premier Ministre qui a prolongé la période de confinement jusqu’au 15 avril prochain, au moins, nous n’avions pas d’autres choix possibles.

Comme je vous l’écris depuis le début de cette phase si troublée, je souhaite que la FFR soit exemplaire et protège le plus largement possible l’ensemble de notre Communauté Rugbystique. C’est notre contribution élémentaire à l’effort national.

La suspension de toutes les activités sportives depuis le 13 mars dernier ; la durée présumée de cette crise ; les risques de prolongement d’interdiction de pratiques collectives et de rassemblement au-delà de la période de confinement; la nécessaire phase de remobilisation athlétique de 3 à 4 semaines … sont autant de facteurs objectifs qui ne pouvaient nous faire espérer une reprise avant la fin mai ou le début du mois de juin. À l’instar de bien d’autres fédérations, nous faisons donc un choix drastique mais raisonnable, afin de ne pas perturber la saison prochaine et ne pas rajouter des problèmes à la complexité majeure que nous connaissons aujourd’hui.

Je tiens toutefois à vous rassurer. Les modalités relatives aux accessions et aux éventuelles relégations pour les compétitions nationales ne seront décidées qu’en Bureau Fédéral, le 3 avril prochain. La saison n’est pas annulée, elle s’est arrêté le 15 mars. La nuance est d’importance.

Dans la perspective, j’ai demandé aux membres de la Commission spéciale des Epreuves d’être extrêmement respectueux de l’équité sportive et du respect des projets de l’ensemble des Clubs, bassin par bassin. Nous ferons également la distinction entre les championnats de séries et ceux de fédérales pour avoir un traitement juste et adapté. Nous ne pourrons pas décerner cette année de titres de champions de France.

Pour autant, je veux que la situation de chaque Club puisse faire l’objet de la considération qu’il mérite. Ainsi, nous vous proposerons la semaine prochaine un modèle-expert qui sera respectueux de chaque équipe engagée, et de la volonté de vos dirigeants de porter toujours plus haut la performance de ses joueuses et joueurs.

Enfin j’ai demandé à la Direction Technique Nationale d’être à l’initiative avec les Ligues, les Comités Départementaux, de projets d’animations sportives, pouvant prendre différentes formes (plateaux, rencontres amicales, festivals…) afin de favoriser la pratique de notre jeu dès que la situation sanitaire le permettra.

Cette période est exceptionnelle et nous pousse à prendre des décisions qui le sont tout autant. Mais soyez assuré-e que chacune d’elles, est passée au tamis d’une condition essentielle, pour moi et votre Fédération : le soutien qu’elle peut vous apporter.

La Fédération doit veiller avec responsabilité à préserver ses licencié-e-s, à protéger les Clubs contre les affres de cette crise sanitaire, économique et sociale, mais également à prendre des mesures qui permettront une reprise de nos activités et championnats assurant l’avenir pérenne du Rugby Français.

Je reste au contact comme toujours et à votre entière disposition. Toutes nos équipes sont à pied d’œuvre pour rendre plus fort encore notre réseau, notre communauté.

Prenez bien soin de vous et de vos proches. La sortie de crise en dépend.

Avec toute ma considération.

Bernard LAPORTE
Président de la FFR

Lire la suite...

COVID-19 : arrêt des compétitions de rugby amateur pour la saison 2019-2020

La Fédération Française de Rugby a pris la décision douloureuse d’arrêter définitivement les championnats amateurs à tous niveaux, pour la saison en cours.

Dans le contexte de la crise sanitaire mondiale qui a entraîné la suspension de toutes les activités sportives dès le 13 mars dernier, tenant compte de l’annonce de ce jour du Premier Ministre prolongeant la période de confinement, et dans la volonté de protéger le plus largement possible l’ensemble de notre Communauté Rugbystique, le Bureau Fédéral de la Fédération Française de Rugby a pris la décision douloureuse d’arrêter définitivement les championnats amateurs à tous niveaux, pour la saison en cours.

Ainsi, aucun titre de champion de France ou de Ligue ne sera décerné au titre de la saison 2019-2020.

Les modalités relatives aux accessions et aux éventuelles relégations pour les compétitions nationales seront communiquées par la Commission Nationale des Epreuves d’ici au 3 avril prochain.

La FFR souhaite être à l’initiative avec ses Ligues, Comités Départementaux et Clubs pour créer des animations sportives, pouvant prendre différentes formes (plateaux, rencontres amicales, festivals…) afin de permettre à nos licenciés de pratiquer notre jeu dès que la situation sanitaire le permettra

Lire la suite...

Entretien avec Clément Vidal

« Reprendre serait dangereux »

Comme tout le monde ou presque, le coach de l’équipe première du RCAB, est confiné depuis une bonne
semaine dans son appartement du quartier de La Métare à Saint-Etienne. S’il se tient en forme, fini le
rugby, les entraînements, la préparation des matches, le suivi des équipes pour le moment. Le club a mis
son salarié au chômage partiel.
Ce mardi, en début d’après-midi, nous l’avons joint au téléphone pour connaître son ressenti. L’occasion
de parler ballon ovale, des conséquences du Coronavirus sur le championnat de Fédérale 3 qui, selon lui,
ne devrait pas reprendre dans sa phase régulière pour, peut-être, laisser place aux phases finales en juin.

Une rumeur fait état d’un arrêt des compétitions de Fédérale 1, 2 et 3. Qu’en est-il exactement ?
Avez-vous des informations à ce sujet ?

C’est en effet une rumeur qui date de vendredi dernier, une source émanant de la FFR faisait savoir que
tous les championnats fédéraux seraient arrêtés. Mais il n’y a rien d’officiel. La Fédération a envoyé un
mail aux licenciés pour démentir cette information. Même si je crois que ça fait partie des options
envisagées. Tout va dépendre de l’échéance du Coronavirus. Je pense qu’on est reparti pour quinze jours,
ou plus.

Pas trop difficile, la vie sans rugby ?

Si. Les joueurs, les entraînements, les matches nous manquent mais dans une situation pareille, le rugby
n’est pas le plus important. Ce qui l’est, c’est de sortir de cette merde pour pouvoir remettre les pieds sur
un terrain de rugby.

« Il faudrait compter deux à trois semaines de réathlétisation avant de pouvoir rejouer un
match en compétition. »

Légende photo
« Les joueurs, les entraînements, les matches nous manquent mais dans une situation pareille, le rugby
n’est pas le plus important. « reconnaît Clément Vidal (photo Léana Verrière)

Vous pensez que c’est faisable ? Vous deviez finir le championnat le 26 avril ?

Si on est confiné jusqu’à début mai, la saison sera réglée. Je pense que la Fédération a plusieurs options à
l’étude : arrêter la saison en l’état, garder des dates pour pouvoir faire disputer les phases finales avec les
quatre premiers de chaque poule. Ou tout annuler. Tout dépendra de la fin du confinement.

L’idée de reprendre la compétition paraît peu pausible, alors que vos joueurs auront arrêté la
saison plus d’un mois, non ?

Ça paraît impossible de remettre un joueur de rugby sur le terrain, trois jours après la fin du confinement.
C’est trop dangereux. Il faudrait compter deux à trois semaines de réathlétisation avant de pouvoir rejouer
un match en compétition.

Il vous reste cinq matches à jouer. Ça veut dire que la saison était arrêtée, votre maintien serait
assuré ?

Effectivement mais il n’y a encore rien d’officiel. Il se dit qu’il ne pourrait y avoir aucune descente,
que les Ligues vont essayer de garder leurs phases finales en Honneur et qu’elles songeraient à passer à
16 poules de Fédérale 3, au lieu de 14 actuellement, avec 12 équipes par poule. Mais ce ne sont que des
rumeurs. Ils vont peut-être nous demander de finir le championnat sur mi-juin. On n’en sait rien. C’est un peu compliqué.

Qu’en disent vos joueurs ?

On ne sait pas ce qu’il va advenir. C’est l’inconnu. Je leur ai fait passer un programme de travail mais
dans ces circonstances, il est difficile d’être motivés. Tout dépend de chacun. On a des joueurs qui
travaillent, d’autres sont étudiants, tout le monde n’est pas à la même enseigne.

Vous pensez déjà à la saison prochaine ?

On peut avoir des pistes de travail mais tant qu’on aura pas de décision officielle au sujet du championnat,
on ne peut pas trop se projeter. Pour le moment, c’est compliqué. Si le championnat s’arrête là, on sera
sauvé. Mais ça reste incertain. On aimerait avoir une réponse rapide de la Fédération. Qu’elle acte sur le
sort des championnats fédéraux. En Angleterre, ils ont tout annulé, sauf la Premiership, l’équivalent du
TOP 14 . A mon avis, reprendre serait dangereux. Si on reprend trop tôt, on pourrait relancer l’épidémie.
Les joueurs ne seraient pas prêts, ni physiquement, ni moralement. La Fédération ne prendra aucun risque
avec la santé des gars.

Lire la suite...

Le RCAB ne vous oublie pas

Le rugby au RCAB s’est arrêté, comme dans des milliers d’autres clubs en France, en Europe et dans le
monde en raison du Coronavirus. Un arrêt brutal mais indispensable qui nous a tous déconcertés car cette
situation est inédite, unique en son genre. Elle était toutefois impérative en regard des conséquences que
cette pandémie peut avoir chaque jour, sur nos vies, celles de nos familles, de nos proches, de nos amis.
Chacun d’entre nous est touché et subit cette situation : dirigeants, joueurs, entraîneurs, bénévoles,
parents, sympathisants, partenaires du club.
Bien entendu, répondant aux recommandations des instances de la FFR et de l’Etat, il a été décidé d’une
interruption totale des activités du club, entraînements, matches et animations diverses jusqu’à ce que les
pouvoirs publics nous autorisent à les reprendre.

Dans ce contexte grave, par la voix des dirigeants et des co-présidents, Eric Trouillet et Philippe
Bouchand, le club souhaite à tous ses membres qu’ils traversent cette période sans conséquence fâcheuse
et lance un appel afin que chacun d’entre nous fasse valoir ses valeurs de solidarité et d’entraide, chères
au rugby, auprès des autres.
Dans cette épisode de confinement, s’informer de la santé, du moral que toutes celles et ceux qui
composent la famille du RCAB est important. Communiquer par tous les moyens mis à notre disposition
aujourd’hui l’est tout autant. Un coup de fil, un SMS, un tweet, une publication sur le Facebook RCAB
pour glisser un petit mot aux copains, au coach ou autre, un mail, toutes ces initiatives seront les
bienvenues. Toute conversation est agréable dans ces instants délicats.
Un exemple, Marie Boutin, secrétaire du club, a eu la délicate attention d’envoyer par mail à plusieurs
d’entre nous en début de semaine en pièce jointe, la fameuse attestation de déplacement dérogatoire nous
permettant d’aller, entre autres, faire nos courses.
Ces gestes d’entraide utiles à la collectivité, essayons d’y penser afin de maintenir un lien fort entre nous,
tandis que nos dirigeants et techniciens s’affairent pour faire en sorte que l’activité du club puisse
reprendre dans les meilleures conditions, on l’espère le plus rapidement possible. Ce grand match, nous le
gagnerons ensemble.

Prenez soin de vous et de vos familles. A bientôt.

Le comité directeur du club

Facebook RCAB  #rcabrestonsunis

Lire la suite...

LA FFR SUSPEND L’ENSEMBLE DE SES COMPÉTITIONS

Communiqué

« La Fédération Française de Rugby, délégataire de service public et dépositaire des valeurs qui fondent notre société, contribue à la solidarité nationale pour lutter contre la propagation du virus qui frappe actuellement notre pays.
Il est de notre responsabilité de prendre les décisions qui s’imposent dans le droit-fil des annonces développées par le Président de la République.
En conséquence, la FFR suspend dès ce jour, toutes ses compétitions, rassemblements et entraînements, ainsi que ceux de ses Ligues, Départements et Clubs, jusqu’à ce que les conditions sanitaires permettent leur reprise.
Tous les championnats, de toutes les catégories sans exception, sont suspendus, ainsi que toutes les activités des Ecoles de Rugby, afin de lutter efficacement contre la propagation du COVID-19.
Nous demandons à l’ensemble de notre réseau de respecter scrupuleusement, ces consignes qui sont, d’un très haut intérêt national.
Nous mettrons à profit le gel des activités et compétitions fédérales pour conforter notre Plan de Continuité de l’Activité, en lien étroit avec l’ensemble de nos Clubs.
C’est un acte incontournable de solidarité avec la Communauté nationale. La contribution du Rugby Français sera sans faille. »
Bernard Laporte,
Président de la Fédération Française de Rugby

Lire la suite...

Rhône Sportif – RCAB

Une bonne dynamique à entretenir

C’est la reprise des hostilités peut-on dire pour les garçons du duo Vidal-Nefoussi. En effet, le match de
dimanche s’annonce rude. Il s’agit pour les Andréziens d’un déplacement chez la lanterne rouge du
Rhône Sportif, qui a encore l’espoir, au vu de son match de retard, de refaire son handicap pour venir se
mêler à la lutte pour le maintien.
Clément Vidal sait parfaitement que l’affaire ne sera pas simple : « Ils ne peuvent plus se permettre de
perdre chez eux où ils restent sur un match nul (34-34) face à Villars-les-Dombes. C’est une équipe rude
au combat. Pour eux, ce sera un quitte ou double. Dans leur stade, le contexte est particulier, ils sont
difficiles à manoeuvrer. On est conscient des ingrédients qu’il faudra mettre pour rivaliser, puis les
inquiéter. »

Adrien Tronchet et ses partenaires se sont bien préparés pour ce déplacement à Villeurbanne
(photo Léana Verrière)

Fort de son dernier succès face à Bellegarde à Baudras (38-29), qui est venu conforter un début d’année
2020 « plutôt satisfaisant » juge le coach andrézien, le RCAB espère poursuivre dans cette dynamique.
Même si le nouveau bloc de matches lui propose deux déplacements, au Rhône Sportif puis au Servette de
Genève : « Ce bloc est un peu plus périlleux mais l’état de confiance actuel est bon. On a montré qu’on
était capable de produire du jeu et de marquer des points depuis le début de l’année. On est conscient des
efforts qu’il y a à fournir pour atteindre l’objectif du maintien. La préparation a été optimale, le club nous
a mis dans les meilleures dispositions pour obtenir un résultat là-bas. On espère confirmer. »

 

Lire la suite...

Zoom EDR

Gabin y met du sien
L’école de rugby du RCAB a prévu d’organiser un voyage de fin de saison les 6 et 7 juin prochains et
s’attelle à récupérer des fonds pour finaliser son projet. Tout le monde met la main à la pâte (à crème !)
lors des tournois de l’école de rugby ainsi que lors des matches des équipes seniors afin de récolter des
espèces sonnantes et trébuchantes.Parmi eux, la famille Boucherie dont le fils, Gabin, licencié en moins de 10 ans, a déjà oeuvré à plusieurs
reprises à l’entrée du stade pour vendre des billets de tombola, tandis que ses parents prêtent main forte au
stand réservé à la vente de crêpes lors des rassemblements de l’EDR. Un bon exemple à suivre.


Gabin, tout sourire à l’entrée du stade pour vendre des billets de tombola (photo Léana Verrière)

Lire la suite...

Le RCAB au soutien des Bleus

Parmi les nombreux supporters français présents dimanche à Murrayfield pour soutenir les Bleus face à
l’Ecosse, figurait une belle brochette du RCAB. Les emblématiques bénévoles Patrick Badar et Eric
Meyer, le non moins remarquable Loïc Devis, coach des U 19, le petit nouveau de la bande, Patrick
Thorron et Yves Verrière.
Vêtus de leurs kilts made in France confectionnés par Hélène (belle-mère de Pat Thorron), de leurs
anoraks siglés RCAB, et de leurs bérets bien français, les garçons ont fait de l’effet à la population locale.
Ils ont multiplié photos et selfies avec des supporters français et écossais, devant le château d’Edimbourg
puis aux abords du stade de Murrayfield.
Une manière un rien fantaisiste de faire connaître notre club mais bien dans l’esprit de ces trublions, juste
déçus d’avoir assisté à … la première défaite des Bleus dans le tournoi. Mais une prochaine escapade
serait déjà prévue…


Légende photo : Patrick Thorron, Yves Verrière, Patrick Badar, Loïc Devis et Eric Meyer posent devant
le château d’Edimbourg.

Lire la suite...

RCAB 38 – Bellegarde 29

A la hauteur du défi

Un bel arc-en-ciel est venu traverser le ciel au dessus du stade Roger Baudras, ce dimanche après-midi, au
coup de sifflet final de l’arbitre du match RCAB – Bellegarde. Le tableau affichage annonçait une victoire
de l’équipe locale 38-29 tandis que les Andréziens, réunis au beau milieu du terrain, célébraient un succès
plus qu’important, capital, pour leur avenir en Fédérale 3.
Une victoire amplement méritée, ponctuée de cinq essais (doublé pour Raine et Renaudier et un essai de
Mandran), traduction des facultés offensives du RCAB, et construite sur un travail remarquable des lignes
d’avants.
Celles-ci étaient promises à un rude combat face à l’un de packs les plus impressionnants de la poule et
elles ont su répondre présents grâce à un engagement de tous les instants. A ce jeu-là, le jeune Victor
Tinel a fait forte impression, entraînant dans son sillage toute une équipe.
Perfectionniste, l’entraîneur Clément Vidal, sans bouder le plaisir d’avoir vu ses joueurs relever ce défi,
regrettait simplement d’avoir laissé échapper un bonus défensif, qui tendait les bras à son équipe, avant
que Bellegarde n’inscrive deux essais en fin de match.

Victor Tinel et Clément Petit, tout sourire, savourent un succès qui donne un peu d’air au RCAB dans
l’optique du maintien. (photo Léana Verrière)

« On avait des craintes car Bellegarde sortait de bonnes performances à l’extérieur. On s’attendait à
quelque chose de costaud, même si, comme nous, il fréquente la deuxième partie du tableau.
On fait une entame très moyenne, le premier quart d’heure n’est pas très bon de notre part mais on a
haussé notre niveau dans la deuxième partie de la première mi-temps. »
A tel point que le RCAB disposera de 20 points d’avance à la pause (30-10) avant de s’emparer du bonus
défensif, pour finalement le laisser en route en fin de partie.
Du coup, le RCAB fait une bonne opération au classement (7e ex aequo avec Ampuis avec 30 points),
poursuivant du même coup sa bonne série à domicile, juste entachée de la très courte défaite face à
Villars-les-Dombes il y a quinze jours.
« C’est une très belle victoire évidemment bien qu’elle soit un peu frustrante car le point du bonus
offensif nous tendait les bras. J’espère qu’on ne regrettera pas de l’avoir laissé passer. La grande
satisfaction, c’est que nos joueurs de devant ont tenu la dragée haute à leurs adversaires. Il y avait de
beaux bébés en face et il fallait s’y filer. On leur a posé pas mal de problèmes.
Maintenant on va se reposer, vider les têtes et préparer un bloc de matches durs qui scelleront
vraisemblablement notre saison (déplacement au Rhône Sportif, réception d’Ampuis et déplacement à
Genève). Mais l’essentiel est là. »
Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, en lever de rideau, l’équipe réserve a livré un match
très courageux face aux réservistes de Bellegarde, pour s’imposer en toute fin de rencontre grâce à un
essai entre les poteaux de Julien Marin (voir photo). Là aussi, les jeunes ont apporté une contribution
active, avec deux essais de Lilian Sensier et un autre d’Aubin Relave. Même si c’est tout avant tout la
performance d’un groupe qui n’a jamais renoncé (36-34).

 

Lire la suite...

Fédérale 3 : RCAB – Bellegarde

Un adversaire difficile à manoeuvrer

Comme (trop) souvent cette saison, les regrets ont été vifs à l’issue du match face à Villars-les-Dombes,
que les joueurs du RCAB avaient bien maîtrisé durant une bonne cinquantaine de minutes, avant de se
faire transpercer à trois reprises.
La déception s’est un peu atténuée mais le constat est clair tout de même pour le coach Clément Vidal : «
On prend trois essais en l’espace d’une quinzaine de minutes. J’attendais plus du banc mais je pense aussi
avoir peut-être commis une erreur de coaching en procédant à des changements après notre troisième
essai. C’était sans doute prématuré. »
Outre ses points perdus, le RCAB a aussi enregistré deux blessés sérieux : l’arrière Benjamin Thollot,
touché au genou et l’avant Valentin Sergère, qui a serré les dents mais souffre d’un orteil et sera forfait
pour cette rencontre capitale.

Le staff andrézien compte sur l’enthousiasme et l’insouciance de ses jeunes dont le puissant Alexandre
Gaillard, ici au centre lors dun match avec l’équipe réserve. Il a été auteur d’un excellent match face à
Villars-les-Dombes. (photo Laurent DIEMER)

ETRE DISCIPLINES AVANT TOUT

Deux absences de taille, d’autant plus face à une formation qui avait beaucoup fait souffrir le RCAB lors
du match aller : « C’est une équipe très compliquée à manoeuvrer. Leur pack est sûrement celui qui nous
a posé le plus de problèmes avec celui de l’ASSMIDA. Bellegarde est le profil même de l’équipe
accrocheuse. Pour preuve, elle a pris une dizaine de bonus défensifs, dont contre le Servette de Genève et
Villars. C’est la marque d’une certaine constance. On s’attend à une match compliqué, rude. » annonce
l’entraîneur andrézien.
Bien sûr que les ingrédients mis dans la bataille face à Villars-les-Dombes devront être à nouveau au
menu de ce combat (les deux équipes sont séparées de deux points au classement : 28 pour Bellegarde, 26
pour le RCAB) qui impliquera également « beaucoup de discipline pour éviter les penaltouches et les
ballons portés » dixit Clément Vidal.
S’ils soutiennent la comparaison dans ce domaine, le RCAB aura des arguments à faire valoir sur le plan
offensif, comme il en a fait la démonstration devant Villars-les-Dombes.

Lire la suite...
massa lectus felis ut justo luctus libero