News

Fédérale 3 : RCAB – Cusset dimanche à 15h à Baudras

Clément Vidal :
«  Confirmer les promesses de Buxy »

A Buxy, les Andréziens ont volé 7 touches à leurs adversaires.
Ce fut l’un des points satisfaisants. (photo Léana Verrière)

La victoire à Buxy fait désormais partie du passé, même si elle a permis de parfaitement lancer la saison, du point de vue mathématique comme au niveau de la confiance. L’entraîneur andrézien prévient : «  On a réussi une bonne entrée en matière mais là, on entre dans le vif du sujet. On devra monter en intensité. Il ne faut pas croire que ce sera aussi aisé qu’à Buxy. Cusset nous avait posé beaucoup de problèmes la saison dernière à Baudras. Ce club a recruté malin et s’ils ont perdu leur premier match à domicile face à Riom, un très gros morceau de la poule, ils sont difficiles à manoeuvrer. Il y aura un gros pack en face. Si on se contente de rester au niveau de ce que l’on a produit à Buxy, ça ne passera pas. »
Pas question de gâcher la bonne impression laissée en Saône-et-Loire : «  ça ne servirait à rien d’avoir fait tous ses efforts, d’avoir pris un point de bonus pour laisser filer des points à la maison. On doit confirmer les promesses entrevues à Buxy et donc battre Cusset.

« Faire preuve de patience »

Si on est sérieux, que l’on fait preuve d’un peu plus de patience dans la construction de nos actions, on a les armes pour les contrer. Si on l’emporte, le premier bloc de matches sera réussi. Ce serait une bonne chose avant d’aller à Riom puis Givors. »
Clément Vidal et Matthieu Llary devraient reconduire le groupe qui a joué à Buxy. Aucun blessé n’est à déplorer, c’est une bonne chose. Marceau Depras devrait intégrer le groupe qui jouera sa première à Baudras. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les supporters qui ont été sevrés de rugby depuis plusieurs mois mais devront bien sûr, se soumettre aux normes sanitaires en vigueur dès leur arrivée au stade.
En lever de rideau, à 13h 30, la réserve d’Excellence B, vainqueur à Buxy, aura elle aussi pour mission de lancer cette première après-midi de rugby à Baudras.

Lire la suite...

RENCONTRE AVEC …

Valentin Camoin, Monsieur plus

Valentin Camoin à l’affût du moindre ballon. En général, il s’occupe du reste. (photo Léana Verrière)

Valentin Camoin a fait part de ses bonnes intentions en inscrivant deux des cinq essais andréziens sur la pelouse de Buxy dimanche dernier. Le centre du RCAB, 27 ans, meilleur marqueur d’essais du Rhône il y a deux ans avec Ampuis, n’entend pas en rester là.

Valentin, vous avez bien entamé votre deuxième saison sous le maillot du RCAB. La première a été plus délicate, collectivement comme individuellement ?
C’est vrai et j’étais frustré de n’avoir pas pu donner le meilleur de moi-même. Je veux montrer un autre visage et l’ensemble du groupe aussi. La saison s’est arrêtée brusquement alors que nous étions en train de reprendre du poil de la bête, de trouver une cohésion, à la fois sur mais aussi en dehors du terrain.
Ça veut dire que si ça se passe bien en dehors, forcément ça fonctionne mieux sur le terrain ?
C’est ça. La cohésion part d’une bonne entente entre les gars. Si des liens se créent, ça donne envie d’aider le copain sur le terrain.
Ampuis, votre ancien club, vous a fait les yeux doux pour que vous reveniez au bercail. Mais vous avez préféré poursuivre l’aventure andrézienne. Pourquoi ?
Ah Ampuis ! C’est une grande histoire d’amour entre nous (rires). Cela dit, je pense qu’ici, on a une belle marge de progression. La saison passée, il manquait un petit quelque chose. On a eu pas mal de blessés. Cette saison, des jeunes sont arrivés dans le groupe. On peut faire de belles choses. On a les moyens de faire mieux.

« Le vrai test, c’est Cusset »

Vous avez pris un bon départ à Buxy ?
Oui, mais honnêtement, on ne peut pas se faire une idée de nos possibilités après ce match contre un promu. Ce fut plutôt un très bon match de préparation. Ça nous a permis de renouer avec la compétition, de retrouver des repères dans le jeu. C’est encourageant. Mais le vrai test, c’est Cusset !
Qu’est-ce que vous savez de votre adversaire ?
Qu’ils ont un très gros pack. Il faudra donc être méfiants, sérieux et faire ce que l’on sait faire. On doit mettre à profit notre mobilité. On a du beau monde dans nos lignes arrière.
Vous faites partie de ce beau monde au poste de centre. C’est votre poste préféré ?
A une époque, j’ai joué à l’ouverture. J’aimais beaucoup Wilkinson, c’était un modèle. Et puis, un jour, on m’a proposé de jouer centre. C’est plaisant, surtout quand on concrétise au bout d’une combinaison collective.

Lire la suite...

Coupe du monde de rugby 2023

Les jeunes du RCAB sont montés
dans le train

La petite troupe de l’EDR entouré par les éducateurs du club pose devant le train du rugby, stationné en gare de Châteaucreux. (photo Yves Verrière)

Ces deux derniers jours, le train du rugby, qui va fréquenter 23 villes durant son périple, était sur les rails en gare de Châteaucreux à Saint-Etienne pour faire découvrir aux Ligériens ce que devrait être le grand événement du monde ovale en 2023.
Saint-Etienne est l’une des villes hôtes et le stade Geoffroy-Guichard accueillera cinq rencontres de cette prestigieuse compétition qui était passée par Saint-Etienne lors de la coupe du monde 2007.
Le RCAB sera partie prenante et devrait accueillir sur les installations de Baudrasl’un des protagonistes parmi les vingt équipes engagées. On saura de qui il s’agit dans le courant du mois de novembre.
En attendant, la Fédération Française de Rugby promotionne l’événement avec un TGV spécialement aménagé qui raconte, via images et vidéos l’histoire du rugby, particulièrement celle des coupes du monde, trophée que l’équipe de France n’a pas encore remporté depuis sa création en 1987. Ce sera la 10e édition du 8 septembre au 21 octobre 2023 et la France sera qualifiée automatiquement en temps que pays organisateur.

Charles Tonon et ses ouailles Valentin, Raphaël et Achille se sont enthousiasmés lors de la visite du train du rugby.(photo Yves Verrière)

Tout cela, les petits de l’école de rugby l’ont découvert ce mercredi matin en visitant le train avec leurs éducateurs. Auparavant, ils avaient pu montrer leurs aptitudes aux passants qui circulaient pour aller prendre leur train, à l’occasion de petits matches au toucher, avant de rejoindre l’après-midi le stade de Baudras pour y suivre cette fois leur entraînement habituel.

Les jeunes de l’EDR ont pris du plaisir dans un décor inhabituel pour eux, celui de la gare de Châteaucreux.  (photo Yves Verrière)

 

 

Lire la suite...

Coupe du monde de rugby 2023

Les jeunes du RCAB sont montés
dans le train

La petite troupe de l’EDR entouré par les éducateurs du club pose devant le train du rugby, stationné en gare de Châteaucreux. (photo Yves Verrière)

Ces deux derniers jours, le train du rugby, qui va fréquenter 23 villes durant son périple, était sur les rails en gare de Châteaucreux à Saint-Etienne pour faire découvrir aux Ligériens ce que devrait être le grand événement du monde ovale en 2023.
Saint-Etienne est l’une des villes hôtes et le stade Geoffroy-Guichard accueillera cinq rencontres de cette prestigieuse compétition qui était passée par Saint-Etienne lors de la coupe du monde 2007.
Le RCAB sera partie prenante et devrait accueillir sur les installations de Baudrasl’un des protagonistes parmi les vingt équipes engagées. On saura de qui il s’agit dans le courant du mois de novembre.
En attendant, la Fédération Française de Rugby promotionne l’événement avec un TGV spécialement aménagé qui raconte, via images et vidéos l’histoire du rugby, particulièrement celle des coupes du monde, trophée que l’équipe de France n’a pas encore remporté depuis sa création en 1987. Ce sera la 10e édition du 8 septembre au 21 octobre 2023 et la France sera qualifiée automatiquement en temps que pays organisateur.

Charles Tonon et ses ouailles Valentin, Raphaël et Achille se sont enthousiasmés lors de la visite du train du rugby.(photo Yves Verrière)

Tout cela, les petits de l’école de rugby l’ont découvert ce mercredi matin en visitant le train avec leurs éducateurs. Auparavant, ils avaient pu montrer leurs aptitudes aux passants qui circulaient pour aller prendre leur train, à l’occasion de petits matches au toucher, avant de rejoindre l’après-midi le stade de Baudras pour y suivre cette fois leur entraînement habituel.

Les jeunes de l’EDR ont pris du plaisir dans inhabitu pour eux, celui de la gare de Châteaucreux.  (photo Yves Verrière)

Lire la suite...

Coupe du monde 2023

Les jeunes du RCAB ont pris
le train de la Coupe du monde

Les jeunes de l’EDR ont pris du plaisir dans un décor inhabituel pour eux, celui de la gare de Châteaucreux.


La petite troupe de l’EDR pose devant le train du rugby, stationné en gare de Châteaucreux ( photo Yves Verrière)

 

Ces deux derniers jours, le train du rugby était sur les rails en gare de Châteaucreux à Saint-Etienne pour faire découvrir aux Ligériens ce que devrait être le grand événement du monde ovale en 2023.
Saint-Etienne est l’une des villes hôtes et le stade Geoffroy-Guichard accueillera cinq rencontres de cette prestigieuse compétition qui s’était déjà déroulée à Saint-Etienne lors de la coupe du monde 2007.
Le RCAB sera partie prenante et devrait accueillir l’un des protagonistes parmi les vingt équipes engagées. On saura de qui il s’agit dans le courant du mois de novembre.
En attendant, la Fédération Française de Rugby promotionne l’événement avec un TGV spécialement aménagé qui raconte via images et vidéos l’histoire du rugby, particulièrement celle des coupes du monde, trophée que l’équipe de France n’a pas encore remporté depuis sa création en 1987.
Ce sera la 10e édition du 8 septembre au 21 octobre 2023 et la France sera qualifiée automatiquement en temps que pays organisateur.

Tout cela, les petits de l’école de rugby l’ont découvert ce mercredi matin en visitant le train avec leurs éducateurs. Auparavant, ils avaient pu montrer leurs                        aptitudes aux passants qui circulaient pour aller prendre leur train, à l’occasion de petits matches au toucher, avant de rejoindre l’après-midi le stade de Baudras pour y suivre cette fois leur entraînement habituel.

 

 

Lire la suite...

Fédérale 3: après le succès à Buxy

Clément Vidal: « Il ne faut pas s’enflammer »

Dans un décor propice aux vendanges, les deux équipes seniors du RCAB ont fait une excellente récolte de points ce week-end pour l’ouverture du championnat.
Avec une grappe d’essais à la clé et des bonus offensifs pour la réserve et l’équipe Une, ce qui est une première dans l’histoire du club. Même s’il ne cède pas du tout à l’euphorie après ce départ en fanfare, le coach Clément Vidal a apprécié la prestation de ses hommes face au promu de Saône-et-Loire.

Clément, vous redoutiez ce premier match, estimant que vous partiez un peu dans l’inconnu. Et vous ramenez cinq points ?

On savait qu’on avait les moyens de faire quelque chose de bien, mais pas au point de ramener deux victoires bonifiées. Notre préparation avait été un peu aléatoire et j’ai été agréablement surpris par la qualité de jeu que l’on a proposée. Physiquement, on a tenu le coup sous une température caniculaire et sur un terrain très dur. On avait l’habitude depuis la montée du club en Fédérale 3 de perdre notre premier match. On a vaincu le signe indien.
Ce sont deux succès hyper intéressants pour la confiance et les bonus de belles cerises sur le gâteau.

« On a avancé tout de suite dans leur camp. »

La saison dernière, le Servette de Genève avait été un promu inhabituel tant il était fort, là Buxy a subi votre loi.

J’avais dit aux gars à quel point l’entame de match allait déterminer la suite. On a avancé tout de suite dans leur camp. On leur a montré ce qu’était la Fédérale 3 dans les dix premières minutes et ça leur a mis un coup sur la tête. On a réussi de grosses séquences et imposé notre jeu et si on s’est mis en danger quelquefois par excès d’enthousiasme, d’envie de bien faire, on a plutôt bien maîtrisé le match.

A l’image de Vincent Renaudier, les avants andréziens
ont souvent perforé la défense de Buxy. (photo Léana Verrière)

Vos entames timides de seconde période vous avaient souvent pénalisés la saison passée. Vous y avez pensé ?

Oui, j’ai eu peur lorsque à la reprise on a envoyé le ballon d’engagement directement en touche mais ça n’a pas eu de conséquences. Au final, ce fut un très bon match de reprise. La réserve avait donné le ton auparavant.
Cela dit, contre Cusset dimanche, ça va sûrement monter d’un cran en intensité. Il ne faut pas s’enflammer et continuer à bien travailler.

Lire la suite...

Fédérale 3: Buxy – RCAB dimanche à 15h

L’heure de la rentrée a sonné

Au moins d’un problème sanitaire de dernière minute, les rugbymen andréziens vont retrouver le terrain ce week-end pour l’ouverture du championnat de Fédérale 3. Il y aura beaucoup de plaisir à retrouver les pelouses et une folle envie de jouer évidemment après tous ces mois sans ballon ovale.
Clément Vidal, le coach du RCAB, est lui aussi impatient de voir ses troupes en découdre, même si la préparation a été quelque peu perturbée par le Covid et ses conséquences:
« Le programme de la pré-saison a été chamboulé. Nous avions prévu un stage de cohésion et deux matches amicaux (contre Le Puy et Chagny) qui ont été annulés en raison de problèmes sanitaires. C’est embêtant car seuls les matches permettent de se jauger vraiment. Rugbystiquement, on n’est pas dans les clous. On a deux semaines de retard, même si on a bien bossé lors du mini-stage la semaine dernière. L’inconnu, c’est nous. »

Matthieu LLary et Clément Vidal ont fait en sorte de bien préparer la saison malgré les aléas. (photo Léana Verrière)

Bien débuter pour ne pas douter

De son côté, l’adversaire du RCAB, Buxy, a pu disputer deux rencontres amicales et faire le stage qui était prévu. Le promu de Saône-et-Loire, qui fréquentait la même poule de Fédérale 3 que le RCAB il y a trois ans aura donc un avantage que les Andréziens tenteront de combler par une grande détermination, sachant que le combat sera au coeur des débats.
« Buxy est sur une très bonne dynamique, ils n’avaient perdu qu’un seul match lorsque leur championnat a été interrompu la saison passée. Leur groupe a très peu bougé. Mais on a des arguments à faire valoir. J’ai senti beaucoup d’implication de la part de mes joueurs cette semaine aux entraînements.  »
90% de l’effectif de la saison dernière sera présent sur la pelouse dimanche après-midi pour ce premier grand rendez-vous: « Nous avons eu trois départs et quelques arrivées. On aura peut-être une dernière recrue en première ligne d’ici fin septembre. »
A l’appréciation du calendrier qui attend son équipe, l’entraîneur d’Andrézieux estime qu’il sera très  important de bien débuter: « Deux blocs de trois matches nous attendent. Nous les avons transformés en trois blocs de deux matches.
Le premier qui nous voit aller à Buxy et recevoir Cusset doit nous permettre d’engranger des points. Car lors du second, nous nous déplacerons successivement à Riom et Givors avant de recevoir Moulins, un promu, et de se rendre à Tournus.
Un programme alléchant autant que difficile, avec l’idée en tête de partir du bon pied: « Il y a un vent d’envie, de fraîcheur qu’apportent tous les jeunes et ça doit être une source de motivation pour le groupe tout entier. »
La réserve, coachée par Sébastien Comte et Laurent Boigne ouvrira les hostilités (13h 30), avec pas mal de jeunes dans ses rangs, en lever de rideau face à son homologue de Buxy.

Lire la suite...

Des ateliers de sophrologie gratuits au RCAB!

Nous proposons aux parents, licencié.e.s majeur.e.s et bénévoles du RCAB qui le souhaitent :
8 séances de sophrologie gratuites en groupe sur le thème : équilibre général.
Les samedis matins de 10h à 11h30 au RCAB, durant les mois d’octobre et de novembre 2020.
Le groupe pourra être composé de 8 à 14 personnes (maximum) et Nathalie vous demandera :
de vous engager à participer à toutes les séances (dans la mesure du possible)
– votre accord pour enregistrer les séances (audio, et uniquement à des fins d’évaluation)
L’expérience vous tente ?
Si oui, vous pouvez vous inscrire par mail auprès de Marie-Christine Boutin (secrétaire du RCAB) : marie.boutin3@orange.fr  en lui indiquant vos nom, prénom, adresse mail et téléphone.
Le nombre de places est limité et les inscriptions seront closes le 12 septembre 2020.
Premiers inscrits, premiers servis …
Inscriptions auprès de: marie.boutin3@orange.fr

Lire la suite...

Stage de préparation du groupe senior

Une journée fort bien remplie

Faute d’avoir pu vivre le stage prévu en corrélation avec le match amical contre Le Puy en raison d’un problème sanitaire, le staff des équipes seniors a réuni une partie de ses troupes, à savoir près de quarante joueurs, ce samedi, sur les installations du stade Baudras pour une journée au programme chargé.
Avec en toile de fond, le premier match de championnat qui concernera l’équipe fanion et la réserve, lesquelles se déplaceront ce dimanche à Buxy, à l’occasion de l’ouverture de la compétition.
C’est évidemment un rendez-vous très attendu par les Andréziens face au club de Saône-et-Loire, qui figure parmi les équipes promues de ce championnat.
Dès 8h30, les choses sérieuses ont commencé sur le terrain synthétique. Un travail par ateliers (touche, défense, lancements de jeu) qui a bien occupé les 37 joueurs présents. Tout au long de la matinée, sous une grosse chaleur, ils ont tenté de peaufiner les automatismes autant que faire se peut, sous le regard des coaches, asses satisfaits au final de l’implication des joueurs.Ceci avant de savourer une pause déjeuner appréciée, où la convivialité était bien présente dans les rangs. Puis, une réunion en forme de débriefing de la saison écoulée attendait les rugbymen en début d’après-midi avant que le staff n’évoque ses attentes pour la saison à venir, invitant les joueurs à faire part de leurs propres ambitions.
En sachant que l’incertitude règne encore sur la pérennité du championnat, en raison des contraintes sanitaires imposées par le Covid, que ce soient pour les joueurs, les dirigeants, les bénévoles, les spectateurs…

Buxy en perspective

Matthieu Llary, un des coaches de l’équipe Une, en train de dispenser ses conseils. (photos Léana Verrière)

L’arbitre Richard Lévèque venait dans la foulée expliquer aux joueurs les nouvelles dispositions prises par les instances de l’arbitrage en matière de comportement dans les rucks, auxquelles il faudra s’adapter rapidement pour ne pas être trop pénalisés.
Le moment était venu de mettre en pratique tous les exercices effectués auparavant lors d’une opposition, sur la pelouse d’honneur de Baudras. Deux mi-temps de 25 minutes vinrent clôturer la partie sportive de ce samedi bien rempli. La soirée se termina par un apéritif accompagné d’un barbecue apprécié par l’ensemble des participants.Désormais, place à la compétition avec ce premier rendez-vous de la saison, à Buxy dimanche après-midi.

Lire la suite...

Ecole de rugby

Les tout petits au rendez-vous

Les parents étaient présents et ont respecté les règles sanitaires, tout en suivant de près leurs progénitures. (photo Léana Verrière)

Les retrouvailles ont été souriantes. (photo Léana Verrière)

Belle effervescence ce samedi matin au stade Baudras, où une ribambelle de rugbymen en herbe ont pris possession de la pelouse du stade Baudras pour s’adonner à leur premier entraînement de la saison, sous l’oeil attentif de leurs parents, accoudés derrière la main courante, avec leurs masques sur le visage. Leurs coaches étaient aussi équipés de la sorte, afin de préserver leurs jeunes ouailles , très enthousiastes à l’idée de retrouver les copains, le ballon ovale et le gazon accueillant de l’enceinte andrézienne.
Le soleil ne pouvait qu’être au rendez-vous de la reprise de ces bambins qui se sont bien défoulés tout en renouant avec les principes du jeu de toucher et de passes bien ajustées. L’ambiance fut joyeuse et les débutants ont semble t-il apprécié ce baptême du feu, tout comme les papas et mamans sur le bord de la touche ou juchés dans les gradins pour suivre leurs progénitures.
Ce fut même une matinée intergénérationnelle car non loin de là, le groupe senior peaufinait sa préparation à travers divers ateliers.

Lire la suite...
Donec nunc mattis accumsan risus leo. Phasellus Lorem id