Coupe du monde de rugby 2023

Les jeunes du RCAB sont montés
dans le train

La petite troupe de l’EDR entouré par les éducateurs du club pose devant le train du rugby, stationné en gare de Châteaucreux. (photo Yves Verrière)

Ces deux derniers jours, le train du rugby, qui va fréquenter 23 villes durant son périple, était sur les rails en gare de Châteaucreux à Saint-Etienne pour faire découvrir aux Ligériens ce que devrait être le grand événement du monde ovale en 2023.
Saint-Etienne est l’une des villes hôtes et le stade Geoffroy-Guichard accueillera cinq rencontres de cette prestigieuse compétition qui était passée par Saint-Etienne lors de la coupe du monde 2007.
Le RCAB sera partie prenante et devrait accueillir sur les installations de Baudrasl’un des protagonistes parmi les vingt équipes engagées. On saura de qui il s’agit dans le courant du mois de novembre.
En attendant, la Fédération Française de Rugby promotionne l’événement avec un TGV spécialement aménagé qui raconte, via images et vidéos l’histoire du rugby, particulièrement celle des coupes du monde, trophée que l’équipe de France n’a pas encore remporté depuis sa création en 1987. Ce sera la 10e édition du 8 septembre au 21 octobre 2023 et la France sera qualifiée automatiquement en temps que pays organisateur.

Charles Tonon et ses ouailles Valentin, Raphaël et Achille se sont enthousiasmés lors de la visite du train du rugby.(photo Yves Verrière)

Tout cela, les petits de l’école de rugby l’ont découvert ce mercredi matin en visitant le train avec leurs éducateurs. Auparavant, ils avaient pu montrer leurs aptitudes aux passants qui circulaient pour aller prendre leur train, à l’occasion de petits matches au toucher, avant de rejoindre l’après-midi le stade de Baudras pour y suivre cette fois leur entraînement habituel.

Les jeunes de l’EDR ont pris du plaisir dans un décor inhabituel pour eux, celui de la gare de Châteaucreux.  (photo Yves Verrière)

 

 

lectus at tempus consectetur facilisis fringilla commodo risus. libero. Phasellus