Fédérale 3: après le succès à Buxy

Clément Vidal: « Il ne faut pas s’enflammer »

Dans un décor propice aux vendanges, les deux équipes seniors du RCAB ont fait une excellente récolte de points ce week-end pour l’ouverture du championnat.
Avec une grappe d’essais à la clé et des bonus offensifs pour la réserve et l’équipe Une, ce qui est une première dans l’histoire du club. Même s’il ne cède pas du tout à l’euphorie après ce départ en fanfare, le coach Clément Vidal a apprécié la prestation de ses hommes face au promu de Saône-et-Loire.

Clément, vous redoutiez ce premier match, estimant que vous partiez un peu dans l’inconnu. Et vous ramenez cinq points ?

On savait qu’on avait les moyens de faire quelque chose de bien, mais pas au point de ramener deux victoires bonifiées. Notre préparation avait été un peu aléatoire et j’ai été agréablement surpris par la qualité de jeu que l’on a proposée. Physiquement, on a tenu le coup sous une température caniculaire et sur un terrain très dur. On avait l’habitude depuis la montée du club en Fédérale 3 de perdre notre premier match. On a vaincu le signe indien.
Ce sont deux succès hyper intéressants pour la confiance et les bonus de belles cerises sur le gâteau.

« On a avancé tout de suite dans leur camp. »

La saison dernière, le Servette de Genève avait été un promu inhabituel tant il était fort, là Buxy a subi votre loi.

J’avais dit aux gars à quel point l’entame de match allait déterminer la suite. On a avancé tout de suite dans leur camp. On leur a montré ce qu’était la Fédérale 3 dans les dix premières minutes et ça leur a mis un coup sur la tête. On a réussi de grosses séquences et imposé notre jeu et si on s’est mis en danger quelquefois par excès d’enthousiasme, d’envie de bien faire, on a plutôt bien maîtrisé le match.

A l’image de Vincent Renaudier, les avants andréziens
ont souvent perforé la défense de Buxy. (photo Léana Verrière)

Vos entames timides de seconde période vous avaient souvent pénalisés la saison passée. Vous y avez pensé ?

Oui, j’ai eu peur lorsque à la reprise on a envoyé le ballon d’engagement directement en touche mais ça n’a pas eu de conséquences. Au final, ce fut un très bon match de reprise. La réserve avait donné le ton auparavant.
Cela dit, contre Cusset dimanche, ça va sûrement monter d’un cran en intensité. Il ne faut pas s’enflammer et continuer à bien travailler.

ut Praesent sit porta. suscipit ultricies venenatis,